Lâcher-prise: pourquoi et comment? La sophrologie pour sortir du besoin de contrôle


Contrôler pour rester serein

Nous avons généralement besoin d’être dans le contrôle, dans la maîtrise d’une situation, pour pouvoir nous sentir bien, en pleine possession de nos moyens, nous sentir à notre place, être écouté, reconnu… Dans le cadre professionnel, on maîtrise par exemple notre sujet, on est expert dans un domaine. Dans le cadre familial, on fixe les règles, on sait ce qui est bon pour nos enfants. Dans la vie de tous les jours, on organise, on analyse, on décide. Ce contrôle nous rassure, nous permet de nous sentir serein.


Mais on rencontre parfois une résistance: une personne en face de nous ou une situation difficile qui nous déstabilise, qui nous sort de notre zone de confort, une difficulté professionnelle, une relation conflictuelle, un enfant en pleine crise d’adolescence qui nous pousse dans nos retranchements, une mauvaise nouvelle qui vient remettre en question nos projets… Cette situation nous met mal à l’aise, nous perturbe, on se met alors à tourner en boucle sur le sujet, à cogiter, on ressasse nos peurs, nos doutes, nos frustrations. Il peut arriver qu’on ne trouve pas de solution, qu’à force on ne sache plus comment gérer les choses, le stress monte alors, le sujet devient anxiogène et envahit parfois notre vie toute entière, nos jours, nos nuits… L’épuisement finit par s’installer. On se fait du mal.


Lâcher-prise pour avancer


Or la vie n’est pas linéaire, et ces résistances plus ou moins importantes peuvent arriver de part et d’autre, régulièrement. Vouloir garder le contrôle à tout prix peut alors nous maintenir dans ce cercle négatif. Une seule solution s’offre à nous pour sortir de cette spirale: lâcher-prise.


Que veut dire lâcher-prise? Selon la définition du Larousse, le lâcher-prise est un moyen de libération psychologique qui consiste à se détacher du désir de maîtrise. Cela correspond à renoncer à contrôler ce qui ne peut pas l’être, à accepter les événements auxquels nous sommes confrontés, à prendre de la distance avec ces événements, à relativiser, à envisager d’autres options.


Lâcher-prise est parfois difficile, car cela peut être vécu comme une démission, ou un manque d’intérêt, et cela peut parfois être complexe car en totale contradiction avec nos propres valeurs. Nous nous retrouvons alors dans un environnement que nous ne maîtrisons pas, nous perdons nos repères, cela peut être inquiétant, voire même source de souffrance ponctuelle. Mais en réalité cela ne signifie pas abandonner, laisser couler, ne rien faire, il s’agit en fait du point de départ d’une nouvelle action, différente: la recherche d’une solution autre, réaliste, satisfaisante pour chacune des parties. Cela implique d’accepter ses propres limites, d’abandonner parfois ses attentes et ses désirs impossibles, pour trouver une autre voie, et ainsi aborder l’avenir plus sereinement.


La sophrologie pour apprendre à lâcher-prise

Comment fait-on pour lâcher-prise? Il faut essayer, expérimenter, pour trouver la méthode qui nous correspondra le mieux, mais il existe beaucoup de pistes pour avancer sur ce chemin:

  • installer de la “dé-tente”, chasser les tensions, physiques ou mentales, par des exercices de relaxation, un temps pour soi, un moment de pause

  • s’entraîner à ne pas s’accrocher aux pensées parasites, à s’en détacher, à les laisser passer, pour sortir des cogitations

  • vivre l’instant présent: en nous concentrant sur l’ici et maintenant, nous obligeons notre cerveau à analyser nos perceptions, nos sensations, il est donc temporairement “déconnecté” de la problématique. Cela permet une prise de recul.

  • mettre à distance la source du stress, en essayant de s’investir dans autre chose, une activité qui nous fait du bien, nous ressource, un sport par exemple…

  • renforcer sa confiance en soi: se faire confiance permet d’aborder l’avenir plus sereinement, en se disant que nous avons les capacités d’avancer, de trouver une issue

  • prendre son temps, poser les choses par écrit, poser ses pensées sur le papier pour décompresser


Lâcher-prise permet d’apprendre à gérer l’émotion, et à faire ce pas de côté, nécessaire pour pouvoir analyser la situation avec calme. Nous sommes alors en capacité d’ouvrir nos chakras, de réfléchir peut-être différemment, d’ouvrir le cadre, pour trouver une issue au problème.


Et la sophrologie dans tout ça? Elle peut être d’une grande aide dans cet apprentissage du lâcher-prise. Installer de la détente, chasser le stress, prendre du recul, vivre le moment présent, renforcer sa confiance en soi, sont autant d’objectifs sur lesquels je travaille quotidiennement avec les personnes qui viennent me voir au cabinet. Je leur propose un accompagnement construit et personnalisé, et des outils variés, ludiques et accessibles à tous, pour avancer à leur rythme sur ce chemin de la sérénité et de l’énergie positive.


Envie d’essayer:)? En présentiel ou en visio, en individuel ou en groupe? Dans un cadre associatif, en structure spécialisée ou en entreprise? Contactez-moi :)